Encore une histoire de mot d'enfant mais celle-là, je la trouve beaucoup moins drôle que la précédente...

Vendredi, je gardais Camille (6 ans) qui avait une angine et de toute façon pas de maitresse . Et voilà que le facteur m'apporte l'album photo que je fais réaliser une fois par an pour avoir un peu de l'histoire familiale de l'année.

Nous êtions donc toutes les deux confortablement installées sur la banquette à regarder la restrospective 2014, et je vous prie de croire que les commentaires y allaient bon train lorsque le silence s'est fait devant la page où j'avais évoqué mon élection au conseil municipal et le fait que je m'y étais fait de nouveaux amis... Et voilà notre dialogue :

"-moi j'aime pas trop que t'es élue

-Ha bon pourquoi ?

-Hé bah parce que tu vas à la mairie et que j'ai peur que  des méchants viennent comme à Paris, moi, c'est mon cauchemar..."

Vous imaginez bien que j'ai vite essayé de la rassurer en parlant de Paris comme une très grande ville et notre commune comme une toute petite... Mais je ne suis pas sure d'avoir vraiment résolu la question et je vous prie de croire que cela m'a bien perturbée... Dans quel monde vivent tous ces petits...

Et, je ne peux vous raconter tout ce que je vis en mairie, mais effectivement, si c'est passionnant, c'est quelquefois aussi bien perturbant quand on est bourré d'idées, de projets.. face aux manques de moyens ou à l'inertie désabusée de certains services qui, je le pense profondément, ont trop souffert pour avoir encore envie de réagir. Je trouve que le mal être au travail est très inquiétant : tous les fonctionnaires ne sont pas des paresseux, loin de là, mais bien peu trouvent encore de la reconnaissance et donc de la motivation !

Peu de travaux manuels cette semaine avec, en simultané, une bourse puériculture et 3 jours de petits enfants. Cela me fait penser que j'ai omis de vous raconter les anecdotes familiales :

3 jours d'hôpital pour notre toute petite Léonie qui avait pris le méchant virus de sa maman et son grand frère (c'est papa qui s'est retrouvé avec elle à l'hôpital après y être passé la semaine d'avant pour enlever les plaques qu'il avait dans la machoire depuis son accident de hockey !). Tout est rentré dans l'ordre heureusement !

Un tibia cassé au rugby pour Quentin (pour le chalet la semaine prochaine avec les cousins, cela ne va pas être drôle !)

Et donc une angine pour Camille.

Ma moitié et son gendre sont allés aujourd'hui déblayer les quelque 120 cm de neige tombée la semaine dernière au chalet, j'espère qu'ils ne vont pas se faire de mal !

 

Côté travaux d'aiguilles, une nouvelle couverture de bébé est en cours et puis, j'ai tricoté une demie robe à Léonie !

Bon dimanche !

P1000228